La Colline de Fourvière, Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Voici notre cycle sur les quartiers lyonnais classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Cet article vous présente la colline de Fourvière!!

team building lyon fourviere

Fourvière… à cette simple évocation surgissent généralement deux éléments : le panorama et la basilique. Mais la colline regorge bien d’autres trésors…

UN PEU D’HISTOIRE…

LA FONDATION ANTIQUE

La colline est le cœur le plus ancien de la ville. En effet, c’est elle qui accueillit, sur son plateau, la première occupation romaine en 43 avant notre ère. Pour découvrir le nom de celui qui fonda la colonie de Lugdunum, amusez-vous en résolvant ce rébus :

REPONSE : Lucius Munatius Plancus

Moins de 20 ans plus tard, Agrippa fut chargé par l’empereur Auguste d’organiser la Gaule. Il choisit alors la jeune colonie comme capitale des Trois Gaules (la Lyonnaise, l’Aquitaine, la Gaule Belgique), ce qui fut le point de départ de l’embellissement de la cité qui se couvrit de monuments comme les théâtres, palais, temples, thermes, riches demeures.

LA CONQUÊTE RELIGIEUSE

Malheureusement, l’heure de gloire de la colline était passée. En effet, les troubles que connut l’Empire romain conduisirent au déplacement des Lyonnais le long de la Saône. Ce sont dès lors les édifices religieux  qui s’élevèrent sur la colline : Saint-Laurent, Saint-Just, Saint-Irénée et sa crypte du IX° siècle. Le plateau, quant à lui, devint une zone agricole. Les pentes furent occupées par des vignobles et les édifices romains, jadis sources de fierté, furent transformés en carrière, avant de tomber dans l’oubli.

Puis vint l’époque moderne (XVI°-XVIII° siècles). Les religieux continuèrent à s’implanter sur la colline. Pas moins de 8 ordres s’installèrent:  les Minimes, les Capucins, les Carmes Déchaussées, les Bénédictines, les Visitandines, les Récollets, les Ursulines, les Lazaristes. D’où le surnom donné à la colline : la « Colline qui prie ». Si nombre de ces monastères/couvents disparurent à la Révolution, d’autres furent transformés : l’Antiquaille ou encore le collège Jean Moulin.

D’autre part, Lyon installa, au XIX° siècle, sur la colline le cimetière de Loyasse. Il sera le cimetière de la bourgeoisie lyonnaise et des personnes d’importance pour la ville, comme le maire Edouard Herriot, l’architecte Pierre Bossan, le maître verrier Lucien Bégule et bien d’autres.

Crédit photo: @Claude Devigne

Et enfin, évidemment la basilique de Fourvière fut érigée à la fin du XIX° siècle, par Pierre Bossan, au sommet de la colline, dominant la ville. La blancheur de sa décoration extérieure, la splendeur de sa décoration intérieure d’influence byzantine, sans oublier le calme de sa crypte, la basilique est dédiée à celle qui veille sur les Lyonnais : Marie.

team building lyon fourvière

NOS ENQUETES :

Pour découvrir cette histoire incroyable, Lyon Secret Défense vous propose ses enquêtes urbaines:

Pour débuter en beauté : en Team Building, en famille ou pour un EVJF, venez élucider le meurtre de soeur Pothin au cours d’une murder party cluedo grandeur nature!

Vous souhaitez parcourir Lugdunum en aiguisant vos sens d’archéologue :la Game of Code « En Quête de Lugdunum » vous ouvre les bras en Team Building, en famille ou pour un EVJF

NOUS VOUS CONSEILLONS :

5 réflexions sur “La Colline de Fourvière, Patrimoine Mondial de l’UNESCO”

  1. Ping : Le Vieux Lyon, Patrimoine Mondial de l'UNESCO - Lyon Secret Défense

  2. Ping : Lyon Patrimoine Mondial de l'UNESCO - Lyon Secret Défense

  3. Ping : Zoom sur: les thermes de Lugdunum : une découverte insolite ! - Lyon Secret Défense

  4. Ping : |ZOOM SUR le Rhône| - Lyon Secret Défense

  5. Ping : |ZOOM SUR: le Parc de la Tête d’Or| - Lyon Secret Défense

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *