|Zoom sur: la Saône et le Rhône s’en vont|

Fin mars 2021, la place Bellecour s'agite. Du mouvement a lieu autour de sa célèbre statue de Louis XIV. Cette émulation est le fait du déplacement des deux statues du "Rhône" et de la "Saône" qui se trouvent au pied du souverain. Mais pourquoi? Petit point de situation.

MAIS QUE SONT CES STATUES?

Commençons par une petite présentation de ces œuvres classées « monument historique ».

Installées au cœur de la plus grande place de Lyon – la place Bellecour –, les deux statues représentant le fleuve « Rhône » et la rivière « Saône » ont été créées dans l’optique de décorer le piédestal de la statue équestre de Louis XIV. La Ville installe cette statue au tout début du XVIII° siècle.

Les frères Coustou sont d’ailleurs chargés de leur réalisation en décembre 1714. Le « Rhône » est fondu en 1719 par Guillaume Coustou. La « Saône » par son frère aîné Nicolas Coustou dans les semaines qui suivent.

Ces deux statues sont d’inspiration antique. Elles reprennent donc les critères « classiques » à Lyon pour représenter les deux cours d’eau:

  • la Saône apparaît sous les traits d’une jeune femme au corps souple. Elle est calme et apaisée.
  • le Rhône apparaît, lui, sous les traits d’un homme, animé par la colère.

En outre, les attitudes des deux personnages sont reprises dans celles des lions qui les accompagnent. Un lion sauvage et rugissant pour le Rhône, un lion paisible – presque apprivoisé – auprès de la Saône.

POURQUOI LES DEPLACER?

Mais alors si ces œuvres ont été créées spécialement pour être installées place Bellecour, pourquoi les déplacer?

La réponse tient en deux faits:

  • les affres du temps: le temps qui passe et le temps météorologique
  • les affres des actions humaines

En effet, monter sur les statues pour se prendre en photo, jeter des restes de fastfood derrière, déjections des oiseaux, pluie, fumigènes, tags récurrents, amputation d’un doigt, érosion de la pollution, et autres joyeusetés ont fortement dégradé ces deux bronzes. Au moment de leur dépose, ce sont d’ailleurs des montagnes de détritus qui ont été découverts glissés à l’arrière des statues comme on peut le voir sur la photo ci-dessous.

La Ville devait donc restaurer ces 2 œuvres. Cela a eu lieu au Musée des Beaux Arts de Lyon. Cette restauration entre dans le cadre de la 4ème Convention patrimoine 2019-2024. Cette convention associe l’Etat et la Ville de Lyon, en termes financiers et en termes de compétences. Coût de l’opération estimée entre 72.000 € et 90.000 €. L’opération débute en juin 2021 sous les yeux du public dans le jardin du Musée des Beaux Arts.

LE DEPLACEMENT

Au vu de l’ampleur des détériorations, il n’était donc pas envisageable de replacer ces statues après leur restauration. La Presqu’île n’a plus tout à fait le même aspect sans elles.

Leur déplacement a donc eu lieu dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 mars 2021. Acheminées par camion, elles traversèrent la Presqu’île, jusqu’au musée des Beaux-Arts, place des Terreaux. Une opération nocturne d’envergure. Un chargement de plus de trois tonnes.

UN DEUXIEME DEPART

En réalité, ce n’est pas la première fois que cet ensemble statuaire quitte la place Bellecour. Rares vestiges de la sculpture monumentale française du XVIII° siècle, elles avaient échappé à la destruction lors de la Révolution française. Pour cela, elles avaient été mise à l’abri au sein de l’Hôtel de Ville – place des Terreaux – tout près de leur nouvelle résidence. Elles y étaient finalement restées pendant près de 165 ans, n’ayant été réinstallées qu’en 1957 au pied de la statue de Louis XIV.

Depuis, elles étaient les dernières allégories du Rhône et de la Saône à être présentées à l’air libre et sans protection.

ET MAINTENANT?

team building lyon

Depuis l’automne 2021, à l’issue de leur restauration, les deux statues sont de nouveau accessibles à tous, au sein des collections permanentes. Leur présentation au musée leur garantit de manière pérenne les meilleures conditions de conservation. Elle permet également de mettre en valeur leur exceptionnelle qualité de ces deux chefs-d’œuvre de la sculpture du XVIIIe siècle. Ils seront en effet présentés au bas de l’escalier Thomas Blanchet, l’un des rares espaces du musée qui ait conservé son décor, du XVIIe siècle. 

ET LOUIS XIV?

Louis XIV est donc désormais bien seul à Bellecour. Mais à terme, lui aussi aura droit à une restauration d’envergure. Il disparaîtra donc pour plusieurs mois de la place Bellecour. En effet, une analyse réalisée début 2019 a mise en évidence que la statue équestre du souverain souffre de nombreuses dégradations elle aussi: fissures, oxydation du cheval, fragilité de la fixation au socle.

Enquêtez sur la Place Bellecour

Envie de découvrir la Presqu’île pendant votre Team Building ? Vous avez un timing serré? Alors réservez notre Speed Quest Coeur de Presqu’île et réunissez les morceaux d’un très vieux manuscrit pour décrypter un mystérieux code!

1 réflexion sur “|Zoom sur: la Saône et le Rhône s’en vont|”

  1. Ping : |ZOOM SUR: LA STATUE DE LOUIS XIV| - Lyon Secret Défense

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *