|ZOOM SUR: le Vœu des Echevins|

8 Septembre à Lyon... Une date particulière pour notre belle cité, puisque depuis 1643, chaque année, Lyon réitère le vœu des échevins. Mais qu'est-ce donc que cette chose-là?

C’est quoi un échevin?

Historiquement, au cours du Moyen-âge, un échevin est un magistrat, équivalent de l’actuel conseiller municipal. Il était alors nommé par le seigneur local. Son rôle était de rendre la justice.

Au XVII° siècle, Lyon est gérée par:

– le prévôt des marchands, qu’on pourrait comparer au rôle de maire

– ses 4 échevins, c’est-à-dire ses 4 adjoints

Vitrail de Lucien Bégule à la Basilique de Fourvière

Le Vœu des Echevins

En ce XVII° siècle, la peste sévit à Lyon depuis plus d’un an. D’après les archives, la moitié de la population de la ville aurait péri. Devant ce fléau, le 8 septembre 1643, jour de la Nativité de la Vierge, le prévôt des marchands et ses 4 échevins, accompagnés d’une foule de Lyonnais et de Lyonnaises, se rendent en procession à Fourvière. Ils se rendent dans la chapelle de la Vierge. (en effet, la basilique n’existe pas encore!)

Tous ensemble, ils prient pour que la peste cesse. En échange, ils font le vœu de monter chaque année pour:

– entendre la messe,

– offrir 7 livres de cire blanche

– offrir un écu d’or.

Peu après, le mal recule et leur prière est exaucée. Jamais, depuis, la peste ne réapparut à Lyon, alors même que d’autres villes furent cruellement dévastées. Depuis, chaque 8 septembre, le maire de Lyon et les élus montent à pied sur la colline de Fourvière perpétuer cet engagement en remettant un écu d’or à l’archevêque. En échange, l’archevêque bénit la ville. Trois coups de canon résonnent alors pour annoncer le renouveau de cette bénédiction.

Le renouvellement du Vœu des Échevins manifeste l’attachement de Lyon à la Marie, protectrice de la ville, tout comme la fête des Lumières. 

Une tradition mise à mal?

Mais depuis le 8 septembre 2020, cette tradition ancestrale est mise à mal. En effet, le maire  – Grégory Doucet – refuse, depuis son élection en 2020, de participer à la cérémonie de renouvellement.

Raymond Barre, Michel Noir, Gérard Collomb, Louis Pradel… quel que soit leur attachement politique, les maires de Lyon s’étaient jusque-là toujours prêté à l’exercice. Seul Edouard Herriot, maire de Lyon de 1945 à 1957, avait jusque là, renonçait à participer à cette tradition pour protéger la ville. Il semble que le maire écologiste se place dans cette lignée. Quid pour 2022?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.