|ZOOM SUR Saint-Jean|

Vieux Lyon Fourvière

Saint-Jean est sans conteste le quartier emblématique du Vieux-Lyon. Chaque année, il attire des milliers de curieux, touristes et lyonnais. ZOOM sur cette pépite!

Que vous soyez en team building, en famille ou pour un EVJF/EVG, enquêtez avec Lyon Secret Défense dans le Vieux Lyon et découvrez le quartier Saint-Jean!

Où se trouve Saint-Jean?

Débutons ce ZOOM SUR par notre traditionnel repérage géographique. Si Saint-Jean est le quartier le plus populaire du Vieux Lyon, c’est aussi parce qu’il en est le centre. Le quartier s’organise autour de sa puissante cathédrale. Sans surprise donc, Saint-Jean était le quartier des religieux par excellence! Au Nord, il s’étend jusqu’à la place du Change. Là il cède la place à Saint-Paul. Mais les limites sud avec le quartier Saint-Georges sont plus difficiles à clairement fixées.

Vieux-Lyon plan

A quoi ressemble Saint-Jean au Moyen-âge?

VIEUX LYON SAINT-JEAN
Le quartier Saint-Jean, extrait de Georg Braun et Frans Hogenberg, dans "Civitates Orbis terrarum", I 10, en 1572

Sur le plan de 1572 réalisé par Braun et Hogenberg et retranscrit ci-contre, vous pouvez découvrir le quartier Saint-Jean. Il apparaît avec un habitat particulièrement dense et étroit. La cathédrale est particulièrement visible et massive. 

De plus, autour de la cathédrale, s’organise clairement un premier ilot d’habitations ceinturé par une enceinte sur ses 4 côtés, y compris donc côté rivière. Des tours et des portes sont visibles pour en attester.  Au côté nord de l’église, les deux autres églises qui constituent aujourd’hui le jardin archéologique, sont elles aussi facilement identifiables.

Plusieurs rues encore existantes sont déjà présentes: notamment la rue du Boeuf, la rue Saint-Jean et la rue des 3 Maries et sa célèbre traboule. Cela prouve que la trame des rues du Vieux Lyon a peu évolué depuis lors.

Quelle est l’histoire de ce quartier?

La puissance chrétienne

Dès le Ier siècle de notre ère, alors même que Lyon est encore Lugdunum, la présence de chrétiens est attestée, notamment avec un moment clé: le martyr des chrétiens en 177.

Avec la chute de l’Empire, nous l’avons vu dans d’autres ZOOM, le plateau de Fourvière où est installée la cité antique est déserté au profit de l’actuel Vieux Lyon. Là, dès le IV° siècle, la Chrétienté va jouer un rôle majeur dans le développement de la ville. D’ailleurs, dès cette époque, existent trois églises à Saint-Jean: l’église Saint-Jean (actuelle cathédrale), et au nord de celle-ci l’église Sainte-Croix, et le baptistère Saint-Etienne. Vous pouvez les voir dans l’actuel jardin archéologique, mais aussi sur ce plan scénographique de 1550.

Vieux Lyon
Plan Scénographique 1550

Grâce à Charlemagne et à l’archevêque Leidrade, son homme de mains, Lyon et notamment Saint-Jean continue de se développer et s’embellit. On voit ainsi la construction de: la manécanterie, la maison du chamarier, l’église Saint-Georges, la reconstruction de l’église Saint-Paul, et bien d’autres encore. Mais le pouvoir de l’archevêque se heurte aux pouvoirs du comte de Forez, qui détient le pouvoir temporel sur Lyon. S’ensuite alors une guerre pendant laquelle l’archevêque fait édifier une puissante enceinte autour du quartier canonial (le quartier de la cathédrale).

Le développement laïc

Même si dès le XIII° siècle, les bourgeois tentent de grapiller quelques éléments de pouvoir, il faudra attendre le XV° siècle pour que l’histoire de la cité (vieux)lyonnaise évolue hors de la sphère totalement religieuse. Et ce sont les rois de France qui vont favoriser cette évolution en octroyant à Lyon le privilège de 4 foires annuelles. Lyon voit alors la venue de banquier et de commerçants, notamment italiens (les Gadagne, les Médicis, ou encore les Gondi).

Les maisons médiévales de Saint-Jean, comme celles de Saint-Paul et dans une moindre mesure de Saint-Georges, sont alors partiellement ou totalement rénovées pour devenir de somptueuses demeures. La cité est alors totalement saturée. Impossible donc de construire sur des espaces libres. Il n’y en a plus! Les maisons sont alors surélevées d’un étage, donnant au quartier Saint-Jean ce visage si particulier que nous lui connaissons aujourd’hui: demeures hautes et étroites. Ce phénomène va malgré tout lentement conduire à déserter le quartier. A partir du milieu du XVII° siècle, la ville « s’exporte » ainsi vers la Presqu’île : commence alors pour Saint-Jean un lent processus de paupérisation et de dégradation jusqu’à ce qu’à la toute fin du XX° siècle, sa protection et sa restauration ne soient mis en oeuvre.

Où flâner dans Saint-Jean?

Par où commencer? Les possibilités sont nombreuses, multiples et variées. Nous n’allons pas ici dresser un inventaire exhaustif de ce que vous pouvez découvrir dans Saint-Jean. Cela prendrait des pages et des pages. Nous allons plutôt vous proposer nos coups de ♥.

vieux lyon cathédrale

La Cathédrale Saint-Jean

Débutons par l’inévitable mais majestueuse cathédrale Saint-Jean. En façade, prenez le temps de contempler les médaillons. Découvrez les scènes cocasses d’un personnage vous montrant son derrière, d’une sirène jouant de l’orgue. Puis pénétrez dans le sanctuaire: découvrez la somptueuse chapelle Bourbon, les jeux de lumière du soleil sur la pierre pénétrant par les vitraux, puis poussez jusqu’au transept pour admirer l’horloge astronomique!

L’Hôtel du Gouvernement

Parfois il est désolant d’admirer un lieu en sachant qu’il n’est plus que l’ombre de lui-même. C’est le cas pour l’Hôtel du Gouvernement. Ces vestiges sont encore magnifiques, sa traboule également. 

traboule vieux lyon
vieux-lyon unesco traboule

Les Traboules

D’ailleurs, parmi tous les éléments emblématiques de Saint-Jean se trouvent indubitablement les traboules. Et parmi nos préférés, vous avez la traboule des 3 Maries. A n’en pas douter, les traboules font partie des bonnes raisons de découvrir Lyon!

La Gastronomie

Si vous êtes amateurs de bonne chair, le Vieux Lyon, et notamment Saint-Jean, vont vous régaler. Pour être sûrs d’entrer dans un vrai bouchon lyonnais, n’hésitez pas à consulter ce site. En dehors des bouchons, vous avez aussi des douceurs sucrées: les bugnes (en février), les tartes à la praline, mais aussi et sans nul ombrage: les pralulines de la maison Pralus (et nous n’avons pas d’actions chez Pralus) située à la sortie de la traboule des 3 Maries!

Gastronomie Lyon

ENQUETEZ DANS LE VIEUX LYON

Plongez dans l’alchimie et la magie

Envie de découvrir les 3 quartiers du Vieux Lyon tout en étant acteurs de votre visite? Et si vous deveniez enquêteur? Alors en Team Building, en famille ou pour un EVJF, venez découvrir où se cache le diamant perdu de Nicolas Flamel! 

diamant vieux lyon nicolas flamel

Jouez le chrono

Vous ne disposez que d’un temps réduit pour votre Team Building? Mais vous souhaitez quand même enquêter dans le Vieux Lyon ? Alors réservez vite votre Speed Quest Coeur de (Vieux) Lyon!

Panier