|ZOOM SUR: le Musée des Confluences|

musée-des-confluences-nuage-jardin-coop-himmelblau

Vaisseau spatial, laideur, verrue architecturale, gouffre financier…. les qualificatifs ne manquent pas à Lyon pour désigner le Musée des Confluences, ouvert depuis décembre 2014. Entre ceux qui détestent l’architecture du bâtiment et ceux qui l’adorent, pas de demi-mesure. Voici un petit tour d’horizon pour comprendre ce musée….

Genèse d’un musée 

Pensez que le Musée des Confluences n’a pas de passé est une erreur. En effet, il est l’héritier de 4 musées lyonnais:

  • le musée Guimet et ses collections asiatiques
  • le museum d’histoire naturelle
  • le musée colonial
  • le dépôt des Oeuvres Pontificales Missionnaires

Au début des années 1990, le Département du Rhône devient propriétaire et gestionnaire de ces 4 musées réunis sous l’appellation « Museum Guimet ». Plusieurs problèmes apparaissent, notamment la vétusté du bâtiment. A la fin de la décennie, la décision est donc prise de se lancer sur la construction d’un nouveau bâtiment.

Lancement du projet

Pour l’implantation de ce nouvel équipement, le choix se porte sur le confluent du Rhône et de la Saône, lieu pour le moins symbolique. 

Le Département du Rhône a donc défini les critères indispensables du cahier des charges architectural :

  • Un geste architectural fort
  • Sur un site marquant et emblématique
  • Avec une circulation intérieure simple pour les visiteurs, le personnel et les objets.

Suite au concours lancé en 2000, le maitre d’œuvre est désigné: il s’agit de l’agence autrichienne Coop Himmelb(l)au. Son nom signifie himmel > ciel et blau > bleu en allemand. Mais le l de blau est ici entre parenthèses. Il y a donc un jeu de mots : bau signifiant construction : la construction du ciel bleu. Fondée par Wolf D. Prix, Helmut Swiczinsky et Michael Holzer en 1968, Coop Himmelb(l)au contient donc dans le jeu de mots qui compose son nom un véritable rêve d’architecte.

Le Cristal-Nuage des Savoirs

Le projet de Coop Himmelb(l)au s’intitule « le Cristal-Nuage des Savoirs ». Le bâtiment se compose de trois parties:

  • le Socle essentiellement en béton assure la stabilité de la structure
  • le Cristal en verre constitue le hall d’accueil,
  • le Nuage recouvert d’inox, abrite l’ensemble des salles d’exposition.

Le propos

Mais de quoi parle ce musée au juste? Question récurrente… 

Le Musée des Confluences se concentre sur nous, les humains et sur les grandes questions que l’humanité se posent depuis longtemps: la vie sur Terre, notre place au sein du monde vivant, le fait de vivre tous ensemble, et enfin les rituels funéraires et l’au-delà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *